ODB_220312
Taille du texte: Agrandir

MOI D’ABORD

Un jour, un homme m’a demandé : « Quel est votre plus grand problème ? » Je lui ai répondu : « Je vois mon plus grand problème chaque jour dans le miroir. » Je fais allusion ainsi aux désirs du « moi d’abord » qui me viennent dans le coeur.

Dans Jacques 4.1, nous lisons : « D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous ? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ? » Le mot « passions » évoque nos désirs égocentriques. Voilà pourquoi Jacques 1.14 nous dit : « Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. » Jacques nous prévient que nos désirs du « moi d’abord » détruiront notre amitié avec Dieu (4.4) et causeront des divisions, des querelles et des luttes (v. 1,2).

Par conséquent, on nous dit de rejeter la pensée du « moi d’abord ». Comment ? « Soumettez-vous donc à Dieu » (4.7), en premier lieu. Tout est une question de rang : Dieu est Dieu et sa volonté doit toujours passer en premier. « Approchez-vous de Dieu » (v. 8), en deuxième lieu. Éliminez ces désirs qui vous portent à pécher, en allant à Dieu pour qu’il vous purifie. Refusez de vous partager entre le bien et le mal. Désirez plutôt plaire à Dieu seul. « Humiliez-vous devant le Seigneur » (v. 10), en troisième lieu, « et il vous élèvera ».

Rappelez-vous que la vie axée sur le « moi d’abord » ne réussit à personne. Faire passer Dieu en premier, voilà la clef du succès !

En s’oubliant, on fait généralement
des choses dont les autres se souviendront.

    Laisser un commentaire