ODB_110412
Taille du texte: Agrandir

PORTES OUVERTES

Le philosophe danois Søren Kierkegaard (1813-1855) a écrit : « Si je devais émettre un vœu, je ne voudrais ni richesse ni puissance, mais […] l’œil qui, toujours jeune, toujours brûlant, découvre partout le possible. »

L’apôtre Paul voyait de formidables possibilités de ministère dans les situations de sa vie. Il a profité des portes que Dieu lui ouvrait pour témoigner de Christ. Lorsqu’on l’a arrêté à Jérusalem et qu’il a comparu devant le gouverneur Félix, il a profité de l’occasion pour proclamer l’Évangile (Ac 24.24). Tandis que Silas et lui étaient en prison, ils ont annoncé l’Évangile au geôlier de Philippes (Ac 16.25-34). Et plus tard, Paul a profité de son emprisonnement à Rome pour encourager les croyants de Philippes à grandir dans la foi
(Ph 1.12-18).

En écrivant à l’Église de Corinthe, Paul a dit aux croyants de cet endroit qu’il désirait leur rendre visite et passer du temps avec eux, mais qu’il devait rester à Éphèse en raison d’une occasion qu’il avait d’y œuvrer : « Je resterai néanmoins à Éphèse jusqu’à la Pentecôte ; car une porte grande et d’un accès efficace m’est ouverte » (1 Co 16.8,9). Et Paul a également exhorté d’autres croyants à prier pour que les portes s’ouvrent devant lui, afin qu’il puisse clairement parler de Christ (Col 4.3).

Demandez à Dieu de vous montrer des portes ouvertes sur le service. Il se pourrait que vous vous étonniez de ce que vous voyiez.

Dieu écrit « opportunité » sur un côté de la porte
et « responsabilité » sur l’autre.

    Laisser un commentaire