ODB_211112
Taille du texte: Agrandir

LA SURDITÉ

Lorsque Thomas Gallaudet a obtenu son diplôme du séminaire en 1814, il envisageait de devenir prédicateur. Cependant, son appel au ministère a pris une direction différente lorsqu’il a rencontré Alice, une fillette de neuf ans et malentendante de son quartier. Gallaudet s’est mis à communiquer avec elle en écrivant des mots au sol à l’aide d’un bâton.

Le fait de venir en aide à Alice l’a motivé à venir en aide aussi à d’autres personnes. Après avoir consulté des Européens et des Américains spécialisés dans l’éducation des sourds, il a perfectionné un système bien connu aujourd’hui comme « le langage des signes » (une personne épelle le message de ses mains). Par la suite, il a établi l’American School for the Deaf.

Cette école pour personnes ayant une déficience auditive avait un programme d’étude chrétien permettant de proclamer l’Évangile et incluant l’enseignement de la Bible. Il avait répondu à l’appel de prêcher, mais qui visait un groupe de gens bien particulier. C’est en utilisant le langage des signes qu’il communiquait l’Évangile.

Comme Gallaudet, nous devrions nous aussi proclamer la Parole de Dieu de manière à ce que les gens la comprennent. Sinon, « comment en entendront-ils parler [ la Parole de Dieu ], s’il n’y a personne qui prêche ? » (Ro 10.14.) Comment Dieu aimerait-il peut-être toucher ceux qui vous entourent ?

Ne privez pas le monde de la meilleure nouvelle
qui lui ait été apportée.

    Laisser un commentaire