Mot-clef: obéissance

Ne plus jouer de rôle

20121220-500-160

Un acteur doué de la région a été invité à jouer, à l’église de mon ami, le rôle de Scrooge dans une adaptation du livre de Charles Dickens, Un conte de Noël. L’histoire révisée comportait une scène où son personnage hargneux fond en larmes, confesse son péché et reçoit Jésus comme son Sauveur. À chaque répétition, l’acteur peinait à jouer la scène, puisqu’il n’était pas un croyant en Christ. Cependant, lors de la première, alors qu’il prononçait les paroles de repentance et d’acceptation du don du salut de Dieu, le Saint-Esprit est entré dans son coeur et l’homme a donné sa vie à Jésus !

Lire la suite »

L’appel risqué de Marie

20121209-500-160

Qu’il me soit fait selon ta parole ! (Lu 1.38.) C’est avec ces mots que la jeune (probablement adolescente) Marie a répondu au plus important appel de Dieu jamais effectué. Elle avait été choisie pour donner naissance au Fils de Dieu. Les implications seraient énormes.

Lire la suite »

Le cadeau de (ne pas) être Dieu

20121206-500-160

En regardant une histoire fictive du début des conquêtes romaines, j’ai réalisé qu’il n’y a pas de limites à ce que l’on croit pouvoir accomplir.

Lire la suite »

Quand les murs tombent

20121120-500-160

Chaque lundi soir vers 20 h 30, les murs de ma maison se mettent à vibrer. Loin des secousses des tremblements de terre, ma maison vibre plutôt sous l’effet des louanges de mon mari et de jeunes hommes de son groupe. Assise à l’étage, j’aime écouter leurs voix graves résonner dans toute la maison. C’est la mélodie de la puissance.

Lire la suite »

L’ultime question

20121102-500-160

Fred Meijer était l’un des hommes les plus riches au monde. Ses magasins Meijer ont été les premiers à combiner nourriture et marchandises générales sous un même toit. Lorsqu’il est mort, sa fortune l’a classé parmi les privilégiés de ce monde. Pourtant, de son vivant, il n’a accordé que peu d’importance à sa fortune. Il a révélé son grand coeur en s’arrêtant souvent à ses magasins pour accueillir les clients, offrir des coupons de crème glacée gratuite et même pour emballer les achats.

Lire la suite »

Merci, mais non merci

20121026-500-160

Une école chrétienne pour enfants atteints d’autisme a reçu un don d’une compagnie. Après s’être assurée que cela ne l’engageait en rien, l’école accepta l’argent. Plus tard, cette compagnie a demandé d’avoir un siège au conseil d’administration de l’école. La directrice a remboursé l’argent. Il était hors de question d’intégrer des valeurs laïques dans l’administration scolaire. Elle a dit : « Il est plus important d’accomplir l’oeuvre de Dieu à sa manière. »

Lire la suite »

La vraie vie

20130922-500-160

Lors d’un récent week-end de retraite, quelques amis et moi avons lu les Évangiles à haute voix. Le chalet que nous avions loué, situé dans un décor enchanteur, appartenait à une communauté religieuse. Nous avons assisté à quelques-uns de leurs services et avons enduré leur adoration terne et sans joie. Plus tard, lorsque nous nous sommes entretenus avec les dirigeants des services, nous avons découvert que les valeurs qu’ils prônaient ne correspondaient pas du tout au christianisme biblique. À ce moment-là, nous avons réalisé qu’il n’y avait pas que leur louange qui manquait de vraie vie.

Lire la suite »

Actions et aventures

20130913-500-160

Lors d’une récente visite chez moi aux États-Unis, j’ai fait pour la première fois l’essai du D-BOX – un siège de cinéma qui nous propulse d’avant en arrière, de gauche à droite et de haut en bas, en synchronisation avec l’action à l’écran.

Lire la suite »

La confiance et l’obéissance

20130910-500-160

Quand j’étais à l’école de formation des officiers, on m’a enseigné que, pour neutraliser les forces de l’ennemi, on pouvait avoir recours à l’artillerie ou au raid aérien avant de s’engager dans la véritable offensive terrestre. L’objectif étant d’affaiblir leur capacité de combat, de créer la peur et de démoraliser les troupes ennemies avant le combat au sol.

Lire la suite »

ACTION !

ODB_300814

Lorsqu’un pic s’est mis à picorer les bords de notre garage, j’ai acheté un piège pour le capturer vivant et lui faire ensuite élire domicile dans un parc. J’ai appâté le piège avec un assortiment de friandises et j’en ai ouvert la porte. Le lendemain matin, j’étais ravi d’y voir une petite créature, jusqu’à ce que je constate qu’il s’agissait en réalité d’une mouffette.

Lire la suite »