Mot-clef: prière

PRIER DE TOUT SON CŒUR

ODB_160914

En vol avec ses deux filles, 4 ans et 2 ans, une jeune mère s’est employée à les garder occupées pour éviter qu’elles dérangent les autres passagers. Lorsque le pilote a annoncé quelque chose à l’interphone, Catherine, la cadette des filles, s’est arrêtée et a baissé la tête. Quand le pilote a eu terminé, elle a murmuré « Amen. » Il se peut qu’elle ait cru, en raison d’une catastrophe naturelle récente, que le pilote priait.

Lire la suite »

Commencer par la prière

20130904-500-160

Le 21 novembre 1835, George Müller a écrit : « La pensée d’un orphelinat n’a cessé d’occuper mon coeur aujourd’hui. Le moment n’est-il pas venu de faire autre chose que d’y penser ; et d’agir ? J’ai instamment prié Dieu de me montrer sa volonté. »

Lire la suite »

Des supplications effrénées

20130823-500-160

Ce devait être un simple aller-retour au magasin, je n’avais besoin que de savon à lessive. C’est alors que ma fille a repéré les jouets en solde. Elle a supplié : « Est-ce qu’on peut regarder les jouets ? » J’ai répondu : « Peut-être. » Alors, elle s’est servi d’une tactique de négociation populaire chez les enfants : la supplication effrénée. « Maman, s’il te plaîîîîîîîîîîîîît ! » Elle a continué jusqu’à ce qu’on ait des poupées et des livres jusqu’au cou.

Lire la suite »

Amen

20130813-500-160

Amen ! Nous l’employons généralement à la fin de nos prières, mais Amen en dit plus long que ses quatre lettres. Ce mot est utilisé à 30 reprises dans l’Ancien Testament, principalement pour approuver une chose qui a été dite.

Lire la suite »

Une vie sainte

20130707-500-160

Jésus nous a enseigné à prier « Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié » (Mt 6.9). Nous affirmons aujourd’hui que ton nom, Jéhovah, est déjà saint puisqu’il te décrit – pur et parfait, hors d’atteinte du mal, des erreurs et de la corruption.

Lire la suite »

Pain quotidien

20130501-500-160

Je travaille pour un ministère chrétien dont la publication vedette est intitulée Notre Pain Quotidien. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler. Le NPQ, ce livret de méditations quotidiennes qui fait les délices de millions de lecteurs depuis la parution du premier numéro il y a 50 ans, a emprunté son titre au traditionnel « Notre Père » (Mt 6.9-13 ; Lu 11.24). J’ai récemment fait des recherches sur le sens du texte original.

Lire la suite »

EN ATTENTE…

ODB_280314

Jour après jour, pendant des années, Harry a parlé au Seigneur du souci qu’il se faisait pour John, son gendre qui s’était détourné de Dieu. Puis Harry est mort. Quelques mois plus tard, John est retourné à Dieu. Lorsque Marsha, sa belle-mère, lui a fait savoir que Harry avait prié pour lui chaque jour, John lui a affirmé : « J’ai trop attendu. » À cela, Marsha a toutefois répondu avec joie : « Le Seigneur exauce encore les prières que Harry a faites durant sa vie ici-bas. »

Lire la suite »

JAMAIS PERDU DANS LA TRADUCTION

ODB_070314

Au fil des ans, j’ai eu l’occasion d’enseigner la Bible à beaucoup de gens partout dans le monde. Comme je ne parle que l’anglais, je travaille souvent avec des interprètes capables de prendre les mots qui viennent de mon cœur et de les exprimer dans la langue des gens à qui je m’adresse. Ma bonne communication dépend donc directement de la compétence de ces interprètes. Qu’il s’agisse d’Inawaty en Indonésie, d’Annie en Malaisie ou de Jean au Brésil, ces interprètent veillent à ce que le sens de mes propos soit clairement rendu.

Lire la suite »

Mon monde

20130224-500-160

Je n’avais jamais réalisé à quel point j’étais loin de la réalité jusqu’à ce que je lise The Hunger Games. Cela m’a incité à faire des recherches. Selon les estimations de 2010 de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, il y a environ 925 millions de personnes affamées dans le monde. Ce qui représente 13,6 % de la population mondiale ou presque une personne sur sept qui souffre régulièrement de la faim.

Lire la suite »

Priez pour eux

20130219-500-160

Dans son livre Gemeinsames Leben (Vivre ensemble), Dietrich Bonhoeffer déclare : « La fraternité chrétienne vit et existe grâce à l’intercession de ses membres les uns pour les autres, sinon elle s’effondre. Il m’est difficile de condamner ou de haïr un frère pour qui je prie, peu importe l’ampleur du tort qu’il m’a causé. Son visage, qui jusqu’ici m’a paru étrange et intolérable, est transformé par l’intercession en la figure d’un frère pour qui Christ est mort, le visage d’un pécheur pardonné. »

Lire la suite »