Mot-clef: vie_chrétienne

Le mal

20130908-500-160

La question du mal est la première raison que les gens invoquent pour ne pas croire en Dieu. Ils allèguent qu’un Dieu bon ne permettrait pas au mal d’exister, et qu’un Dieu omnipotent serait capable de l’éradiquer. Pour eux l’existence du mal signifie donc que Dieu n’est ni infiniment bon ni tout-puissant, si bien qu’ils en concluent qu’il n’y a pas de Dieu.

Lire la suite »

PLUS DE LUI, MOINS DE MOI

ODB_070914

Quand j’étais pasteur d’une Église, au début de mon ministère, ma fille Libby m’a demandé : « Papa, sommesnous célèbres ? » À cela, j’ai répondu : « Non, Libby, nous ne le sommes pas. » Après avoir réfléchi un instant, elle m’a dit d’un ton plutôt indigné : « Eh bien, nous le serions si plus de gens nous connaissaient ! »

Lire la suite »

Ton histoire

20130901-500-160

Lorsque confrontés à des situations de la vie quotidienne qui nous obligent à prendre des décisions, nous ne nous attardons habituellement pas à chercher le pourquoi derrière le quoi de nos choix. En général, notre réaction dépendra de ce qui nous est visible, et ce faisant, nous oublions que derrière chaque situation se cache une histoire.

Lire la suite »

Amen

20130813-500-160

Amen ! Nous l’employons généralement à la fin de nos prières, mais Amen en dit plus long que ses quatre lettres. Ce mot est utilisé à 30 reprises dans l’Ancien Testament, principalement pour approuver une chose qui a été dite.

Lire la suite »

La puissance de l’Esprit

20130805-500-160

L’année dernière, un homme a rédigé sa propre nécrologie avant de mourir du cancer. Le texte était empreint de son sens de l’humour, mais il renfermait également une très sérieuse confession. Cet homme de 59 ans avait volé le coffre-fort d’une entreprise lorsqu’il était jeune et il avait menti au sujet d’un doctorat qu’il n’avait jamais obtenu. Dans la mort, ses péchés secrets ont été révélés. Son aveu posthume a mis au jour des choses qu’il avait eues sur la conscience pendant de nombreuses années.

Lire la suite »

PAS UNE CHAÎNE

ODB_060714

Peutêtre aurez-vous déjà entendu le dicton : « Le passé est censé être une balise, et non une chaîne. » C’est facile de nous laisser lier par le souvenir du « bon vieux temps » plutôt que d’utiliser notre vécu pour découvrir la voie à suivre. Nous sommes tous susceptibles de nous laisser paralyser par la nostalgie, ce désir ardent de retrouver ce qui était.

Lire la suite »

CONCENTREZ-VOUS SUR LE PROCESSUS

ODB_290614

Dans son livre intitulé On Writing Well (Bien écrire), William Zinsser dit que beaucoup d’auteurs souffrent de « la tyrannie du produit fini ». Ils cherchent à vendre leur article ou leur livre à tel point qu’ils négligent d’apprendre le processus consistant à penser, à planifier et à organiser. Selon Zinsser, « l’auteur qui garde les yeux fixés sur la ligne d’arrivée sans jamais réfléchir suffisamment aux moyens pour lui d’effectuer la course » ne peut que produire un manuscrit confus.

Lire la suite »

UNE CONDUITE PRUDENTE

ODB_020614

Un des endroits que j’aime le plus visiter en Jamaïque est Ocho Rios, là où se trouve un paysage qui ne cesse d’émerveiller : Dunn’s River Falls. L’eau descend jusque dans la mer des Caraïbes en cascadant sur une série de rochers. Les gens aventureux peuvent escalader ces chutes, en se hissant jusqu’au sommet, sur les rochers polis, dans une escalade revigorante. L’eau qui coule, la surface des rochers sur laquelle on risque de perdre pied et les angles abrupts rendent l’ascension lente et un peu traître.

Lire la suite »

Cinq mots

20130602-500-160

Une enquête faite en 2012 par US Millennials auprès de personnes de 18 à 24 ans, a permis de découvrir une curieuse tendance. Le sondage a révélé qu’un jeune adulte sur quatre définit son engagement religieux comme étant « non affilié ». Toutefois, 55 % de ces derniers se sont déjà « identifiés avec un groupe religieux » lorsqu’ils étaient plus jeunes. Ils se sont tout simplement écartés de la foi qu’ils avaient un jour embrassée.

Lire la suite »

KANGOUROUS ET ÉMEUS

Emu Running

Deux animaux indigènes de l’Australie, le kangourou et l’émeu, ont quelque chose en commun : ils vont rarement en marche arrière. En raison de sa morphologie et de la longueur de sa forte queue, le kangourou peut avancer en sautant, mais il lui est difficile de se mettre en marche arrière. L’émeu, quant à lui, peut courir vite sur ses fortes pattes, mais les jointures de ses genoux semblent rendre sa marche arrière difficile. Ces deux animaux, qui apparaissent sur les armoiries de l’Australie, symbolisent pour cette nation le fait qu’elle ira toujours de l’avant en progressant.

Lire la suite »