ODB_230714
Taille du texte: Agrandir

BRANDIR LE DRAPEAU BLANC

Dernièrement, en regardant la vidéo d’un culte d’adoration se déroulant dans une église d’Amérique du Sud, j’ai remarqué quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant dans une église. Tandis que le pasteur appelait passionnément ses brebis à céder leur vie à Jésus, une d’elles a sorti un mouchoir blanc de sa poche et s’est mise à le brandir dans les airs. Ce fut ensuite le tour d’une autre, puis d’une autre. Le visage baigné de larmes, elles exprimaient ainsi un abandon total à Christ.

Je me suis quand même demandé si leur geste avait aussi une autre signification. Je crois que ces gens brandissaient leur amour pour Dieu. Lorsque Dieu a demandé ceci à son peuple : « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu » (De 6.5), il l’a fait dans le contexte de son appel ardent à lui céder chacun sa vie.

Du point de vue de Dieu, la vie avec lui est loin de se résumer au simple fait d’essayer d’être une bonne personne. C’est toujours une question de relation, dans laquelle l’abandon de soi constitue le moyen de lui exprimer notre amour et notre gratitude. Jésus nous a tant aimés qu’il s’est donné sur la croix afin de nous arracher à ce qui nous retenait désespérément liés au péché et de nous lancer sur le chemin vers tout ce qui est bon et glorieux.

Les mots nous manquent pour dire à Dieu combien nous l’aimons ! Montrons-lui donc notre amour en consacrant notre cœur et notre vie à le suivre.

Le renoncement à soi est le langage d’amour de Dieu.