ODB_200814
Taille du texte: Agrandir

NOTRE FONDEMENT

La ville bavaroise de Nördlingen est unique. Elle se trouve au cœur du cratère de Ries, une grande dépression circulaire causée par l’impact d’un énorme météorite ayant percuté la Terre il y a longtemps. L’immense pression de l’impact a eu pour effet de créer un rocher inhabituellement cristallisé et des millions de diamants de taille microscopique. Au XIIIe siècle, on s’est servi de ces pierres mouchetées pour bâtir l’église Saint-Georges. Les visiteurs peuvent voir les splendides dépôts de cristaux dans ses fondations et ses murs. Certains pourraient dire que cette église a des fondations célestes.

La Bible nous parle de fondations célestes d’un autre genre. Le Seigneur Jésus est venu du ciel parmi nous (Jn 3.13). Lorsqu’il est retourné au ciel après sa mort et sa résurrection, il a quitté ses disciples, qui sont devenus le « temple vivant » de Dieu, dont il est le fondement. À ce sujet, l’apôtre Paul a dit : « Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ » (1 Co 3.11).

L’église bavaroise dont il est question ici repose sur un fondement constitué de morceaux de pierre provenant des cieux physiques. L’Église spirituelle – tous les croyants en Christ – repose par contre sur l’ultime fondement céleste, Jésus-Christ (És 28.16 ; 1 Co 10.3,4). Dieu soit loué de ce que le salut nous est assuré en raison de ce que Jésus a accompli.

Christ, le Rocher, est notre espérance sûre.