ODB_170412
Taille du texte: Agrandir

À QUI LE MÉRITE ?

La comptine « Petit Jeannot Coincoin » m’a toujours intrigué : « Petit Jeannot Coincoin s’assit dans un coin en mangeant une tarte de fête. Il y mit le pouce, en sortit une prune douce et dit : « Je ne suis pas si bête ! »

Il me semble étrange que Jeannot soit assis dans le coin brandissant bien haut son pouce couvert d’une prune et s’exclamant : « Je ne suis pas si bête ! » Ce sont généralement les vilains garçons qui sont envoyés en punition dans le coin. On dirait qu’il cherche à attirer indûment l’attention et qu’il cherche à s’approprier le mérite de la tarte.

Il est naturel de vouloir attirer l’attention sur nous-mêmes, et d’afficher nos réalisations et nos aptitudes. Nous pensons parfois que la vie tourne autour de notre nombril, mais en vivant de la sorte, nous nous leurrons complètement. En réalité, notre état de pécheur nous a envoyés « dans le coin », selon Dieu. Heureusement, le témoignage de Paul nous procure la bonne perspective. En dépit de ses aptitudes impressionnantes, il s’est volontiers soumis à la suprématie de Jésus : « Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ » (Ph 3.7). Paul a admis que, pour « gagner Christ » (v. 8), il devait déposer tous ses trophées.

Accordez donc à Jésus-Christ tout le mérite de votre vie. Ou encore, comme Paul le dit : « Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur » (1 Co 1.31) – et non en lui-même !

Comme nous ne sommes rien sans Jésus,
nous devrions lui accorder tout mérite.

    Laisser un commentaire