Mot-clef: amour

AMOUR ENRACINÉ

ODB_181114

Lorsque je songe à toutes les merveilles de la superbe création de Dieu, j’admire tout particulièrement les séquoias, ces arbres géants. Ces incroyables béhémoths de la forêt peuvent atteindre jusqu’à 90 m de hauteur et excéder les 6 m de diamètre. Ils peuvent vivre plus de 3 000 ans et même résister au feu. En fait, les incendies de forêt font éclater les cônes de séquoia, répandant ainsi les graines sur le sol forestier que les cendres fertilisent. Il se peut que le plus étonnant au sujet de ces arbres soit le fait qu’ils parviennent à grandir dans à peine un mètre de terre et à supporter des vents violents. Leur force réside dans le fait que leurs racines se mêlent à celles d’autres séquoias, si bien qu’ils se fortifient mutuellement et se partagent les ressources disponibles.

Lire la suite »

La loi de l’amour

20121117-500-160

Un jour en me rendant au travail, j’ai eu une révélation. J’ai réalisé que les limites de vitesse sont établies afin de nous protéger et non pour entraver notre liberté ou prouver que nous sommes des hors-la-loi. Si je roule trop vite et que je perds le contrôle de ma voiture, je cours le risque de me blesser, ou la dame roulant vers moi, ou l’homme sur le trottoir. Les lois sur la circulation routière sont mises en place parce que la vie humaine est précieuse et qu’elle doit être protégée.

Lire la suite »

Chauffer à feu doux

20121116-500-160

Quelle ironie que le célèbre chef Gordon Ramsay atteigne le point d’ébullition en un rien de temps. Si quelqu’un ne suit pas ses sages conseils sur l’utilisation de la sauge ou de la coriandre, il devient dingue. Ses emportements à l’émission Ramsay’s Kitchen Nightmares (Cauchemars en cuisine) sont légendaires. Les « assaisonnements » que Paul décrit dans Colossiens 3 seraient fort bénéfiques à Gordon.

Lire la suite »

L’amour en action

20121114-500-160

À l’époque de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis, la miséricorde exigeait l’abolition de lois injustes, mais requérait aussi que chacun passe délibérément à l’action. Il fallait plus qu’enlever les signes « Blancs seulement » ou autoriser les Noirs à voter. L’accueil véritable et les bonnes relations exigeaient que les Blancs donnent le coup d’envoi à l’amitié ; et exigeaient aussi que les Noirs prennent (encore et encore) le risque de s’engager dans une amitié et un contexte où ils étaient lésés et exclus. Cela a nécessité de mettre l’amour en action.

Lire la suite »

DÉMOLIR LE MUR

ODB_091114

On a donné aux années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale le nom de Guerre froide, tandis que des pays ont échangé des menaces et ont manœuvré pour s’approprier le pouvoir. Construit en août 1961, le mur de Berlin est resté debout pendant près de trois décennies, tenant lieu d’un des symboles les plus puissants de l’animosité qui couvait. Puis, le 9 novembre 1989, on a annoncé que des citoyens pouvaient passer librement de Berlin Est à Berlin Ouest. On a entièrement démoli le mur l’année suivante.

Lire la suite »

Bonne action, mauvais motif

20121108-500-160

Un soir où je prêchais, un homme atteint d’une maladie mentale est entré dans l’église et a marché vers moi. Il m’a ensuite giflé, a fait tomber la chaire et a semé un mouvement de panique dans l’assemblée. Par mesure de protection, un membre de l’Église, nommé Gary, s’est avancé vers l’homme alors que ce dernier se précipitait vers lui et sa femme.

Lire la suite »

CE QU’EST L’AMOUR

ODB_311014

Il y a quelques années, j’ai demandé à un jeune fiancé sur le point de se marier : « Comment sais-tu que tu l’aimes ? » Cette question, chargée de sens, visait à l’aider à mûrir ses raisons de se marier. Après avoir longuement réfléchi, il m’a répondu : « Je sais que je l’aime parce que je veux passer le reste de mes jours à faire son bonheur. »

Lire la suite »

QUELQU’UN QUI COMPREND

ODB_221014

L’ami de mon mari était en phase finale de la démence. La première fois qu’il a rencontré l’infirmière responsable de le soigner, il l’a touchée au bras pour l’arrêter. Il lui a dit qu’il désirait la présenter à son meilleur ami, qui l’aimait profondément.

Lire la suite »

Une semaine sans sexe

20121010-500-160

Pendant plusieurs années, la prestigieuse université Yale des États-Unis a permis à ses étudiants de participer annuellement à la frénésie sexuelle de sept jours connue sous le nom de la semaine du sexe. On y présente « des exhibitions émoustillantes, des vedettes de films (porno) et des commanditaires de matériel de ce genre ». Toutefois, un groupe du campus appelé Étudiants pour un Yale meilleur a élevé sa voix pour remettre en question cette semaine, déclarant qu’elle découle d’une attitude qui pousse « à banaliser le sexe et à en être obsédé ». La publication de leurs inquiétudes sur un site Web, leurs articles dans le journal étudiant, et leurs discussions avec les dirigeants de Yale ont mené à l’abolition de la semaine du sexe en 2011.

Lire la suite »

BREBIS ROSES

ODB_051014

Tandis que je me rendais en voiture de Glasgow à Édimbourg, en Écosse, je jouissais de la magnifique campagne environnante lorsqu’une scène plutôt humoristique a attiré mon attention. Au haut d’une petite colline se trouvait un troupeau assez grand de moutons roses.

Lire la suite »